mai 2017

Mélanie Baillairgé

BLOG

Le travail de designer / The work of a designer.

Tiré de mon carnet de notes de Pictoplasma (2015)

PICTO-Baillairge_lessonlearned_02

 

Dans mon cours de manipulation de marionnettes la semaine passée, à voir la bouille des pantins à fils, on voyait bien que tous finissent toujours par parler de ce qu’ils connaissent.

AQOCI – fascicule

aqoci-baillairge-poster

AQOCI-spread-1 AQOCI-spread-2 AQOCI-spread-3 AQOCI-spread-4 AQOCI-spread-5

Pour la semaine du développement international 2017

On m’a demandé de traduire 16 lettres de jeunes adolescentes en un récit de bande dessinée. Tout y est. Politique, enjeux sociaux, espoir et désespoir, délicatesse et dure réalité et de se pencher personnellement sur un tel projet ça te remue un brin. Demain c’est le lancement et je vais penser fort à elles.

On peut télécharger le fascicule par ici.

 

 

AQOCI : recherche de personnages

J’ai reçu des lettres manuscrites et des photos sorties toutes fraîche d’un iphone.
Des vraies petites filles qui existent en ce moment.
Voici leurs personnages pour l’instant de quelques pages.

(Le projet est un fascicule distribué par l’Association québécoise des organismes de coopération internationale. Auparavant, les bédéistes Francis Desharnais, Michel Hellman, Samuel Cantin, Richard Suicide et Alexandre Fontaine-Rousseau & Caton ont eut l’occasion d’y mettre leurs griffes.)

 

screen-shot-2017-01-11-at-8-10-14-am screen-shot-2017-01-11-at-8-10-08-am screen-shot-2017-01-11-at-8-00-24-am  screen-shot-2017-01-11-at-7-59-57-am

corcovado-portrait-jeannine

Ghost Love

On s’en va imprimer ce beau film de rose chez Iris La Bourgeoise sérigraphe. Et par dessus on va rouler un film de gold qui goûte bon. Ça va être une belle affaire !

ghostlove_12x18_rose

Linotype

mikael

 

Comment expliquer ce que tu vois ci-haut ?

Le logotype à la main est une plaque de magnésium. La typographie qui l’accompagne est une police de caractère dont il existait encore tout les éléments pour pouvoir produire la papeterie, les autres cassettes de polices étant tombées, brisées et disparues depuis le temps.

Ce proof est imprimé à la main avec un petit rouleau et une encre random chauffée par friction. Si je veux faire rajuster les demi-espaces, on doit tout refaire fondre le plomb et retaper les lettres à la main sur la linotype.

Larme à l’œil et espace-temps  qui rapetisse. Voir cette vieille technologie prendre des allures d’horrible ironie avec ma calligraphie bâclée. Une insulte et un homage à la fois.