octobre 2020

Mélanie Baillairgé

BLOG

Le travail de designer / The work of a designer.

Article précédent
« Chuis aussi photographe à mes heures, kill me!
Article suivant
Du toy en stock »

Photographe du dimanche

Jungle Leo, 2009

Comment enligner cette note en parlant du temps qui passe?

Par la fois où j’ai choisi ma profession en laissant tomber la photo pour le design, c’est bien.

Dans ce temps là, on avait besoin de louer un condensateur pour placer entre les flashs et la caméra. Ça faisait partie de la mécanique de la photo de studio. Ça me faisait tellement peur de travailler avec ces bombes à retardement : j’avais l’impression que les milliers de dollars de machines exploseraient par ma mauvaise manipulation. C’est que j’étais novice et ma méthode de travail consistait à bluffer mon expertise. Je savais faire semblait de prendre des photos dehors, mais en dedans ma supercherie pouvait me coûter cher en matériel aussi bien qu’en orgueil.

Alors l’été passé chez Lozeau, quand je suis allé louer mon matériel pour le shoot de Jungle Leo, j’avais pris un coup de vieux en m’exclamant joyeusement :

– Comment, pas besoin?
– C’est que maintenant c’est à même les flash, madame.

Fiouuu.

Arghhh… j’ai eu le «Madame» et le «regard désabusé» accompagné du «sourire en coin». Poli tout de même. Mais «suffisant». Comme au dépanneur. Je préfère le Madame quand on fait référence à Edgar. Comme dans «allo je te présente Mélanie Baillairgé – c’est Madame Edgar». Quoi qu’avec ce nouveau temps qui passe, il n’y a plus rien de glorieux à cette formulation non-plus. Faudrait que je retourne louer du stock chez Lozeau pour photographier un nouveau projet de feu Madame Edgar, si je veux que le Madame fasse moins mal à mon orgueil.

Laisser un commentaire

Article précédent
« Chuis aussi photographe à mes heures, kill me!
Article suivant
Du toy en stock »