juin 2020

Mélanie Baillairgé

BLOG

Le travail de designer / The work of a designer.

Article précédent
« Ça coûte trop cher
Article suivant
Heure en heure, part one and only. »

Avoir des patterns (comme laver la vaisselle en ce moment)

Pattern rejeté, Effigi 2010

Chez Effigi j’ai appris plein de trucs, comme  mal dessiner par exprès et aimer ça, faire  des patterns, parler le langage des vêtements (woven patch, discharge print, all over print, hand sewn embrodery, quarter inch sequins, double stiched, rubber stich, chain stiched, self appliqué, jacquard, grey mix, mmmmmmmm j’aime parler les autres langues), et accepter l’erreur.

Les moments que j’ai préférés, c’est regarder le travail des autres et ne pas comprendre comment elles avaient fait pour y arriver. Essayer, pis ne pas y arriver malgré mes tentatives. Ce sont des moments magiques qui me placent dans une position de non initiée et j’aime ça. Loop-woven-pach moi ça pis ça va être beau ! Han?

En tout cas, en ce moment dans ma boîte à courriel il y a une réponse déterminante à quelque chose que j’attends : une réponse à une proposition de non-initiée. Ça me donne des fourmis dans les jambes : j’ose pas l’ouvrir. M’en va faire la vaisselle à la place.

Peux-tu l’ouvrir pis me dire ce qu’il y a dedans?

3 commentaires sur “Avoir des patterns (comme laver la vaisselle en ce moment)”

  1. Commentaire de Sophie :

    Pis moi je me fais ben du fun a retravailler tes AOPs de cabanes à oiseaux!…J’ai du étirer le bleed par en bas et maintenant on dirait des pintes de lait fleuries! hi!hi!
    Ta patte était épatante chère amie… T’as full de talent!!!!
    J’espere que la vie te sourit et que les choses vont bien pour toi! xxso

  2. Commentaire de Baillairgé :

    Ah Sophie, allo. T’es certaine que t’es pas perdue? J’ai hâte de voir le résultat.
    À la garderie petite, on avait fait des cabanes d’oiseau dans des pintes de lait. Ça devrait marcher.

  3. Commentaire de melanie :

    Hé Sophie, tu m’enverras une capture d’écran, un jour? Je l’aimais bien celui-là.

Laisser un commentaire

Article précédent
« Ça coûte trop cher
Article suivant
Heure en heure, part one and only. »